Articles dans Royaume-Uni
30 novembre : les Écossais fêtent leur saint patron
 

La Saint Andrew (André) est un peu la fête nationale écossaise (en concurrence avec le Burn’s supper, le 25 janvier). Cette journée, fériée depuis 2007, marquée par des fêtes de toutes sortes et des concerts (où la cornemuse est reine), donne aussi le coup d’envoi des marchés de Noël. La croix de St André, apôtre et martyr, est l’emblème de l’Écosse. Elle est figurée en blanc sur le drapeau du pays.

 
ecosse.jpg
5 novembre : une fête nationale anglaise, la marche des Anonymous
 

Comme chaque année des centaines de personnes parcourent les rues de Londres avec un masque d'Anonymous. La police impose ses conditions à la fameuse marche en la limitant à une période de trois heures 18:00-21:00 et un parcours précis entre Trafalgar Square et Whitehall particulièrement contrôlé pour éviter les débordements. Même si des marches se déroulent dans plusieurs villes du monde, on est loin du million de masques annoncé par les slogans de l'organisation.

En Angleterre on peut assister à des festivités débridées autour de feux de joie, des processions aux flambeaux et de pintes de bière… La Guy Fawkes Night commémore chaque nuit du 5 novembre l'échec d'un attentat organisé par des extrémistes religieux au XVIIe siècle.   

Ce 5 novembre nous mène aussi en Nouvelle-Zélande sur les traces de l'inventeur de la non-violence comme arme politique. 
Des rendez-vous sont aussi prévus au Pérou, pour assister à la naissance du monde inca, un 5 novembre dit la légende; au Panama ; au Ghana; au Salvador… Et des idées pour les années à venir : en Suède, en Inde, à New York, à Melbourne, à Tokyo…

En Italie, des hackers ont promis une attaque du gouvernement….




 
 
5 novembre.jpg
21 octobre : une fête nationale pour l’Angleterre ?
 

C’est l’anniversaire de la bataille de Trafalgar (1805), une victoire de la flotte commandée par l’amiral Nelson, qui y perdit la vie, face aux Français et aux Espagnols. La menace d’une invasion de l’Angleterre par Napoléon était définitivement écartée, la flotte française ayant été décimée. Chaque année à Londres, à Trafalgar square, bien sûr, et à Birmingham, la Royal Navy donne une parade, mais la célébration reste assez discrète. On est loin des grandes commémorations du XIXe et du début du XXe siècle où elle avait fini par prendre une coloration anti-militariste qu’il a fallu mettre en sourdine au moment de la Grande Guerre. Aujourd’hui, surtout depuis le bicentenaire, des voix proposent de la réactiver et même d’en faire la fête nationale qui manque à l’Angleterre. C’est l’anniversaire de la reine, fête mobile tombée cette année le 9 juin, qui pour le moment en fait office. En 2011, un ministre conservateur avait proposé d’en faire un jour férié mais, en échange, il prévoyait de supprimer celui du 1er mai. Tollé des syndicats !

 
trafalgar.jpg