12 juillet : parades orangistes en Irlande du Nord

 

La nuit dernière a été chaude entre catholiques et protestants dans plusieurs localités d'Ulster. La journée ne le sera pas moins dans l'ambiance tendue de l'après référendum sur le Breixit qui a polarisé la population de la province, d’autant que la bière coule à flot dès le matin. Les protestants commémorent l'ultime bataille, en 1690, qui a permis de s'imposer leur domination sur l’Irlande.

Aujourd’hui, en effet, ont lieu les plus importantes des parades orangistes organisées ces jours-ci en Irlande du Nord. Des centaines de milliers de partisans de la couronne d’Angleterre y célèbrent la victoire de Guillaume d’Orange sur le roi catholique Jacques II Stuart lors de la bataille de la Boyne, en 1690, qui permit aux protestants d’assoir leur domination sur l’Irlande. Pour marquer l’évènement, les maisons des protestants sont décorées de rubans oranges. L’ordre Orangiste rassemble quelque 100 000 personnes, réparties dans 140 loges. Aujourd’hui, pour la parade, ils ont coiffé un chapeau melon et défilent parapluie à la main, une étole orange sur les épaules. Le parcours des parades comprend toujours la traversée de quartier catholiques, comme Ormeau Road à Belfast, histoire de bien montrer qui domine dans ce pays. Ces provocations engendrent inévitablement des échauffourées, voire des violences entre nationalistes (catholiques) et loyalistes (protestants). Ainsi va la vie en Irlande en dépit des accords de paix signés il y a deux décennies, mais qui pourraient bien s’avérer totalement caduques en cas de Brexit.

 
orangiste.jpg