Articles avec le tag Chine
27 juillet : l'anniversaire du général Kwan, dieu chinois de la Guerre
 

Vénéré tant par les membres des sociétés secrètes que par la police qui les pourchasse, Kwan Tai est une figure du crime et de la justice. Ce général de la très ancienne dynastie des Han (IIe siècle ap. JC), immortalisé en tant que dieu de la Guerre, est le plus souvent vu comme un symbole de loyauté et d'intégrité qui attire tant les organisations de type militaire que les sociétés secrètes chinoises, (ces dernières étant bien souvent, à l'origine, des groupes révolutionnaires).

À l'occasion de cet anniversaire, de nombreuses célébrations sont organisées dans la ville de Hong Kong, et notamment au temple de Man Mo.

 
kwan.jpg
1er juin : la fête des enfants
 

La journée de l’Enfance est particulièrement fêtée dans les anciens pays communistes. En particulier en Chine où ce jour-là les enfants n’ont pas classe, mais défilent dans les rues.  

Cette Journée internationale de l’enfant vise à attirer plus d’attention sur la protection, l’éducation, la santé et le bien-être des enfants. Inspirée par une Conférence mondiale tenue à Genève en 1925 autour de la protection de l’enfance, elle a véritablement été instituée par la Fédération démocratique internationale des femmes (FDIF), lors d’une réunion à Moscou en novembre 1949, pour rappeler le souvenir douloureux des enfants tués pendant la Seconde Guerre mondiale par les nazis.



 
enfants.jpg
5 février : le nouvel an chinois, vietnamien, coréen...
 

Plusieurs pays asiatiques fêtent aujourd’hui leur entrée dans l’année du Cochon de terre, l’an 4717 du calendrier chinois. Une occasion de retrouvailles familiales, de retour dans sa terre natale qui donne lieu à d’innombrables allées et venues à travers les pays (plus de trois milliards ces dernières années pour toute la période des fêtes) avec son lot d’encombrements sur les routes, dans les gares aussi bien que dans les aéroports.

Le nouvel an chinois (农历新年) est célébré partout où la diaspora chinoise s’est installée, sur tous les continents. Dans beaucoup de pays d’Asie où ce jour donne lieu à des festivités grandioses, au Vietnam (Fête du Têt), en Indonésie, Malaisie, Corée du Sud (Seollal), Thaïlande ou aux Philip­pines on n’apprécie guère le terme de nouvel an chinois pour une fête que chaque pays s’est appropriée et il serait peut-être plus judicieux de parler de nouvel an du calendrier chinois ou tout simplement de nouvel an lunaire ou encore de Fête du Printemps (春节).

 
new year.jpg
12 novembre : Taïwan honore le père de la Chine moderne
 

La journée est fériée à Taïwan, jour anniversaire de Sun Yat Sen (1866-1925), le « père de la Chine moderne ». Une cérémonie lui est dédiée au fastueux mémorial qui lui a été construit dans le centre de Taïpeh. Mais, la commémoration n’est pas du goût de tout le monde. En quoi le fondateur, en 1912, d’une république chinoise centrée sur la ville Nankin, à une époque où l’île de Formose (devenue Taïwan) était une possession japonaise,  peut-il concerner les autochtones de l’île et même la grande majorité des chinois Hans installés à Taïwan depuis les XVIIe et XVIIIe siècle ? Depuis que les indépendantistes sont au pouvoir à Taipeh, cette commémoration est un peu mise en sourdine. Certains proposent même de supprimer tous les portraits géants dans le pays.

 
10 octobre : la fête chinoise du Double Dix
 

Tandis qu’à Taïwan, en ce jour de fête nationale, une grande parade militaire est organisée, le drapeau national solennellement hissé, des représentations de danses populaires, d’arts martiaux, proposées à la foule, la République populaire de Chine s’en tient à un simple discours du Président Hu Jintao retransmis dans tous les médias, rien qui n’émeuve ni ne puisse provoquer de troubles dans la population. Taipei et Pékin commémorent pourtant le même événement, le « Double Dix », dixième jour du dixième mois de l’année en mémoire du 10 janvier 1911, jour du renversement de la dynastie Qing qui entraîna la fondation de la République chinoise.

Sun Yat-sen, dont se recommandent les deux pays, est considéré comme le père de la République de Chine, qu’il proclama le 1er janvier 1912 à Nankin. Mais il est aussi le fondateur du Kuomindang, le Parti nationaliste chinois, qui, plus tard, tentera d’empêcher Mao Zedong de prendre le pouvoir en Chine, d’où la sobriété de Pékin dans la commémoration de cette date et de ce personnage.

 
10-10.jpg
1er octobre : les Chinois partent en vacances
 

C'est le 69e anniversaire du régime mis en place par Mao Zedong, mort il y a un peu plus de quarante ans. L'événement n'est plus fêté que dans quelques provinces, plus du tout à Pékin.  Mais c'est surtout le début de 7 jours de congés. Quelques 500 millions de Chinois vont se croiser sur les routes. Le tourisme local explose, les sites célèbres sont littéralement envahis.

 
chinois.jpg