10 octobre : la fête chinoise du Double Dix

 

Tandis qu’à Taïwan, en ce jour de fête nationale, une grande parade militaire est organisée, le drapeau national solennellement hissé, des représentations de danses populaires, d’arts martiaux, proposées à la foule, la République populaire de Chine s’en tient à un simple discours du Président Hu Jintao retransmis dans tous les médias, rien qui n’émeuve ni ne puisse provoquer de troubles dans la population. Taipei et Pékin commémorent pourtant le même événement, le « Double Dix », dixième jour du dixième mois de l’année en mémoire du 10 janvier 1911, jour du renversement de la dynastie Qing qui entraîna la fondation de la République chinoise.

Sun Yat-sen, dont se recommandent les deux pays, est considéré comme le père de la République de Chine, qu’il proclama le 1er janvier 1912 à Nankin. Mais il est aussi le fondateur du Kuomindang, le Parti nationaliste chinois, qui, plus tard, tentera d’empêcher Mao Zedong de prendre le pouvoir en Chine, d’où la sobriété de Pékin dans la commémoration de cette date et de ce personnage.

 
10-10.jpg