11 octobre : la journée de la femme bolivienne

 

C’est Lidia Gueiler Tejada, l’unique femme qui fut présidente de la Bolivie, qui a institué cette Journée des femmes en 1980. Elle a choisi pour date l’anniversaire d’Adela Zamudio, née le 11 octobre 1854, une poétesse, enseignante, précurseur de l’éducation laïque et militante pour le droit des femmes en Amérique latine.

Décédée en 1928, elle n’a pas connu le droit de vote, accordé en 1952 seulement dans son pays. Ce n’est que récemment que les femmes boliviennes ont eu la possibilité de participer à la vie politique au plus haut niveau. Dans l’assemblée élue en 2009, elles représentent tout de même 27 % des députés. 

À l’échelle du sous-continent, un certain nombre de femmes ont pu accéder au poste de présidente de la République : Ertha Pascal-Trouillot (1990, Haïti), Violeta Chamorro (1990, Nicara­gua), Mireya Moscoso (1999, Panama), Michelle Bachelet (2006, 2014, Chili), Cristina Kirch­ner (2007, Argentine), Laura Chin­chilla (2010, Costa Rica), Dilma Rousseff (2011, Brésil). Cependant, aucune n’est au pouvoir actuellement dans le sous continent.

 
bolivie.jpg