2 octobre : la mémoire de Marzabotto

 

L'Italie commémore son Oradour-sur-Glane. Il y a 75 ans, du 29 septembre au 3 octobre 1944, plus de 800 villageois de la localité de Mazabotto, dans la région de Bologne, étaient massacrés par des soldats allemands et Italiens. Parmi les victimes, plus de deux cent d’enfants…

Triste épilogue :

Le chef du commando SS, l’Autrichien Walter Reder réussit à se réfugier en Bavière et fut arrêté par les Américains et extradé en 1948 en Italie sous l’accusation de crimes de guerre. Jugé en 1951, il fut condamné à la perpétuité par le Tribunal de Bologne, à accomplir au pénitencier de Gaeta. Le gouvernement autrichien réussit à obtenir sa libération du criminel de guerre le 24 janvier 1985. Reder fut remis en liberté grâce à une lettre envoyée aux habitants de Marzabotto en décembre 1984 dans laquelle il exprimait un profond repentir et regret de son geste. Immédiatement transféré à Vienne, il fut reçu avec les honneurs militaires par le ministre de la Défense autrichien de l’époque ce qui provoquera un scandale international. D’autant plus que Reder reviendra aussitôt sur les excuses adressées au peuple italien qu’il n’avait prononcées – selon ses propres dires – que par opportunisme politique. Il est mort à Vienne en 1991.

 
marzabotto.png