Articles dans LGBT
20 janvier : hommage à un militaire devenu une icône gay
 

La ville de San Sebastian (Pays basque espagnol) résonne du bruit des tambours et vit au rythme des défilés en costume d’époque napoléonienne depuis hier au soir. C’est la Tamborrada, en ce jour de fête de son saint patron, elle commémore les années d’occupation par les armées françaises, de 1808 à 1812.

Saint Sébastien est aussi le troisième patron de Rome après Pierre et Paul, et celui de Rio de Janeiro (appelée à l’origine São Sebastião de Rio de Janeiro) où ce jour est férié.

Soldat romain, Sébastien était commandant de la garde prétorienne l’empereur Dioclétien, secrètement chrétien et exécuté pour cela. Généralement représenté attaché à un arbre et transpercé de flèches puisque tel fut son martyr, son corps fut enseveli dans les catacombes romaines qui portent aujourd’hui son nom puis transféré dans l’église Saint-Médard de Soissons où l’Ordre de Saint-Sébastien veille sur ses reliques.

Souvent utilisé par les écrivains ou les peintres comme une référence cachée ou ouverte à l’homosexualité, saint Sébastien est aujourd’hui une icône gay.

Saint Sébastien par un anonyme lombard du XVe siècle

 
Saint sebastien.png