Articles avec le tag étudiants
4 mai : il y a cent ans sur la place Tien an Men
 

Le 4 mai 1919, 3 000 étudiants manifestent à devant la porte Tien an Men  à Pékin. Ils protestent conte les conditions imposées à la Chine par le traité de Versailles qui avantage le Japon. Ce mouvement traduit l'émergence en Chine d'une conscience patriotique opposée aux Occidentaux comme aux Japonais. Mais, c’est aussi le premier mouvement de la jeunesse chinoise moderne. Ils protestaient en outre contre le pouvoir des mandarins et l’oppression des femmes.

Le mouvement du 4 Mai (五四运动 est commémoré chaque année en république populaire de Chine, où depuis 1949, c'est la Fête de la Jeunesse (青年节). À cette occasion, les jeunes de 14 à 28 ans ont une demi journée de congé. Évidement, c’est une jeunesse docile qui est célébrée, pas celle qui se soulève. Pour le 70e anniversaire, en 1989, se rappelant du Mouvement du 4 mai, on se souvient que des milliers d’étudiants avaient manifesté sur la même place Tien an Men qu’ils ont occupé pendant un mois. En réponse, le gouvernement chinois instaura la loi martiale et fit intervenir l'armée. La révolte finira en bain de sang. C’était un 4 juin (une date qu’il est bien sûr est interdit de commémorer).

Le 4 mai est aussi célébré à Taïwan, où c'est la Fête de la Littérature (文藝節).

 
4mai-chine.jpg
17 novembre : la Journée internationale des étudiants
 

Les étudiants ont toujours payé un lourd tribu face aux dictatures. Le 17 novembre 1939, les nazis ferment les universités de Prague et arrêtent 2000 étudiants. Deux jours plus tôt, les obsèques de Jan Opletal, étudiant en médecine mortellement blessée par la police, s’était transformé en manifestation contre l’occupation du pays par Hitler. Les leaders étudiants sont aussitôt exécutés, 1200 autres seront déportés. Suite à cet événement, sera lancée à Londres, dès 1941, une Journée internationale des étudiants, toujours commémorée aujourd’hui.

Un 17 novembre peut en cacher un autre :

En 1973, le soulèvement de l’École polytechnique d’Athènes contre la junte militaire au pouvoir en Grèce a atteint son apogée le 17 novembre avec une répression violente et un tank brisant les portes de l’université. La Journée des étudiants grecs est aujourd’hui un jour de congé et de mémoire pour les étudiants en Grèce.

Enfin, les manifestations organisées à Prague en 1989 à l’occasion de la Journée internationale des étudiants ont grandement contribué à déclencher la révolution de velours en Tchécoslovaquie. 

 
17nov.jpg