Articles dans 1812
4 septembre : l’Argentine célèbre les immigrants
 

Une blague courante affirme que « les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens descendent des Incas et que les Argentins descendent des bateaux. » Seraient-ils tous des immigrants (blancs) comme les Argentins se plaisent à le laisser entendre ?

Le 4 septembre 1812, le gouvernement offrait asile et protection à tous ceux qui souhaitaient s’installer dans le pays. Cette offre d’accueil sera réintégrée dans la constitution de 1853. Il est un fait, que de 1857 à 1940, l’Argentine a connu une grande vague d’immigration en provenance d’Europe, plus de 6 millions et demi de personnes (45% d’Italiens, 31% d’Espagnols, mais aussi des Français, Polonais, Juifs de l’Empire russe, Arabes de l’Empire ottoman, Allemands...) formant un véritable melting pot propre à la région de Buenos Aires. En province, domine plutôt une population métis d’ascendance indigène. Les Argentins ne sont pas tous européens, ni blancs, 4 à 5 % d’entre eux sont d’ascendance africaine, bien oubliés du discours identitaire.

El Día del Inmigrante est célébré depuis 1949, une décision du président Juan Domingo Perón.

 
argentine.jpg
1812, ArgentineBruno Teissier