20 octobre : la démocratie perdue du Guatemala

 

Le Guatemala célèbre sa révolution de 1944 qui a mis fin à une dictature. Mais la démocratie ne dura que 10 ans. En 1954, Les États-Unis renversèrent le premier président élu démocratiquement de l’histoire du pays, Jacobo Arbenz, pour le remplacer par une junte militaire. Il avait eu le tort de s’attaquer aux intérêts commerciaux de la multinationale United Fruit. 

 
guatemala.jpg