28 septembre : la Saint-Venceslas, la journée de l'Etat tchèque

 

La Saint-Venceslas, anniversaire de la mort du saint patron du pays, a été déclarée fête nationale en 2001.

C’est en 1945 qu’eurent lieu les premières festivités de la Saint Venceslas (Vaclav, en tchèque) en hommage aux victimes de la seconde guerre mondiale. Depuis 2001, émissions spéciales dans les radios et télés, défilés, concerts… et même un pèlerinage, organisé à Stara Boleslav, lieu de l’assassinat de Venceslas, ponctuent trois journées de fête.

Neuvième prince de la dynastie des Premyslides, Venceslas (Václav en tchèque) est monté sur le trône à l’âge de 13 ans. Après environ 15 ans de règne au début du Xe siècle, il est mort assassiné, sur ordre de son frère, le futur roi Boleslav 1er qui souhaitait lui ravir le pouvoir. Roi très pieux, pacifiste et aimé de son peuple, c’est à lui que la nation s’adresse aujourd’hui encore dans les moments difficiles. Le millénaire de sa mort avait donné lieu, en 1929, à des festivités grandioses.

La statue équestre de Venceslas trône à une extrémité de la grande place qui porte son nom à Prague. Depuis plus d’un siècle, cette place est le lieu symbolique de toutes les manifestations politiques et le théâtre des changements de régime.

 
prag.png