3 décembre : Hanoucca, la fête juive de la lumière

 

Depuis hier soir, lundi à 17h39 précise, chaque famille a exposé à sa fenêtre ou à sa porte la hanoukia ou chandelier à huit branches dont elle va allumer une bougie chaque soir durant huit jours. Il est d’usage, durant cette période de donner des étrennes aux enfants, de s’offrir des cadeaux dont le dreidi, une toupie à 4 faces dont chacune contient une lettre hébraïque. Cette fête des lumières commémore la victoire d’une famille juive, les Maccabées, sur les Syriens qui souhaitaient anéantir le judaïsme et helléniser la totalité du royaume au IIe siècle avant J.-C. Après trois ans de combat et la restauration du temple de Jérusalem profané, on découvrit une fiole d’huile servant à alimenter la menora (chandelier) qui, au lieu de ne brûler qu’une seule journée se consuma pendant huit jours. Les sages instituèrent alors la fête de la Hanoucca qui dépasse la simple commémoration d’une victoire mais souligne plutôt le risque de l’assimilation qui menace régulièrement l’identité juive.

 
hannouc.png