20 juin : Journée mondiale des réfugiés

 

Ils sont plus de 15 millions de réfugiés dans le monde et leur nombre va croissant et leur situation de plus en plus précaire. Soudanais du nord migrant vers le sud de leur pays, Nigériens ou Tchadiens ayant fui les violences en Libye, Syriens déplacés au Liban, Afghans réfugiés au Pakistan... leurs droits sont protégés par le HCR (haut commissariat aux réfugiés) dont le but est de veiller à l’application de la Convention Genève du 28 juillet 1951 sur le statut des réfugiés.

Des ONG, partout présentes, répondent à leurs besoins vitaux tout en leur permettant de développer leurs propres moyens de subsistance. Mais elles travaillent aussi auprès des populations accueillantes afin de minimiser l’impact des réfugiés sur elles, point crucial dans le règlement d’une situation qui n’est toujours censée être que provisoire.

Pendant des années, plusieurs pays et régions ont célébré leur propre Journée des réfugiés. L’une des plus connues est la Journée africaine des réfugiés, célébrée le 20 juin dans plusieurs pays. En témoignage de solidarité avec l’Afrique, le continent qui abrite le plus grand nombre de personnes déplacées, l’ONU a fait du 20 juin la Journée mondiale des réfugiés

Pour l'occasion, une manifestation  a été organisée le 15 juin 2009 au Champ-de-Mars. Cet événement ouvert à tous a pour but de valoriser les actions mises en œuvre par la communauté de Paris pour l’accueil et l’intégration des personnes qui viennent y chercher refuge. 

Cette journée sera marquée par l’inauguration d’une fresque monumentale Beyond Walls de l’artiste Saype, projet soutenu par la Ville de Paris. L’installation de cette œuvre qui débute ce lundi 3 juin sur la pelouse du Champ-de-Mars symbolise l’implication de la Ville dans la culture et dans la cause des réfugiés.

 
fresque.jpg