24 mai : les Bulgares fêtent leur alphabet

 

Comme chaque année, le pape François reçoit ce matin au Vatican le Premier ministre bulgare, accompagné d’une délégation, en l’honneur de saint Cyrille et saint Méthode, fêtés aujourd’hui par l’Église orthodoxe (le 14 février par ­l’Église romaine, le 11 mai par les Églises d’Orient qui suivent le calendrier julien).

Simultanément, en Bulgarie, quelques rares manifestations vont célébrer l’écriture slave (ou cyrillique), l’éducation et la culture bulgares. Car, de fait, c’est bien en Bulgarie, vers 850, que nait une nouvelle écriture dite cyrillique du nom d’un de ses inventeurs, Cyrille et Méthode. Dès l’origine, leur œuvre dépasse les frontières de la Bulgarie et se veut universelle et démocratique. Elle vise à offrir à tous les peuples de langue slave un accès égal à la connaissance, qu’elle soit spirituelle ou scientifique. De nos jours, l’alphabet cyrillique est employé non seulement par les Bulgares, mais aussi les Serbes, les Russes...

La Russie a fait du 24 mai la Journée nationale de la littérature et de la culture slaves.

 
bulg.jpg