4 novembre : journée très anti-américaine à Téhéran

 

C’est l’anniversaire de la prise en otage des employés de l'ambassade des États-Unis, le 4 novembre 1979, il y a 40 ans jour pour jour. Elle durera 444 jours et marquera la rupture entre Washington et Téhéran, c’était d’ailleurs le but recherché par les promoteurs de l’opération.

Chaque année, le 4 novembre, les autorités de la république islamique se répandent en diatribes anti américaines, exacerbées par les sanctions que les Américains imposent à l’Iran depuis 1995. On brule des drapeaux américains en public. Cette année, toutes les provocations sont possibles, le président Trump, déjà en campagne électorale pour sa réélection, ne se risquera pas à la moindre aventure guerrière contre Téhéran.

 
téhéran.png