29 mai : Istanbul fête sa « conquête » par les musulmans

 

Istanbul (Constantinople) célèbre aujourd’hui le 565e anniversaire de sa conquête par un jeune sultan, âgé alors de 21 ans : Mehmet II Fatih (c’est-à-dire le Conquérant ) après 53 jours de siège, un 29 mai 1453. Il signait ainsi la fin de l’Empire byzantin mais allait faire de la Turquie un État prospère et moderne. Spectacle pyrotechnique doublé d’un son et lumière sur la Corne d’Or, grande parade dans le stade de football de Besiktas, organisée par l’Associa­tion de la jeunesse d’Anatolie, une ONG islamiste proche de l’AKP (le parti islamo-conservateur au pouvoir), la fête ne passe pas inaperçue. D’autant que le gouvernement ayant fait récemment annulé les élections municipales remportées de justesse par l’opposition, cherche à marquer les esprits avant l’organisation d’un nouveau scrutin.

Un millier de personnes organise une grande prière devant Sainte-Sophie, réclamant comme l’a promis le président, la réouverture à la prière de l’ancienne basilique byzantine, devenue un temps mosquée et actuellement transformée en musée. D’année en année, c’est avec toujours plus de faste que l’on organise l’événement au point que l’on en délaisse une autre fête, celle du 19 mai, dédiée à Mustafa Kemal (Atatürk).

 
1453.jpg
Bruno Teissier