3 octobre : l'Allemagne fête son unité retrouvée

 

Faute de pouvoir commémorer la chute du mur — le 9 novembre, une date trop chargée —, l’Allemagne, a fait du 3 octobre sa fête nationale. Cette date est celle du vote en 1990 de la réunification du pays. C’est le seul jour férié de niveau fédéral, les autres dépendent des landers. La célébration débute par un office religieux œcuménique et se poursuit avec des concerts, notamment porte de Brandebourg à Berlin.

La RDA, comme la RFA, ont cessé d'exister le 3 octobre 1990. Ce n'était pas seulement un renouveau pour l'Allemagne, c'était aussi la fin de la guerre froide. Après 45 ans de séparation, l’unité étatique de l'Allemagne a été restaurée. En même temps, Berlin, redevenait la capitale de l’Allemagne unifiée et était exemptée du statut d’occupation par les Américains, Anglais, Français et Russes qui était le sien depuis 1945. 

Depuis 1990, la célébration officielle de la Journée de l'unité allemande (Tag der Deutschen Einheit) a également lieu dans le Lander qui préside le Conseil fédéral, mais pas forcement dans sa capitale. Ainsi, cette année, la Bürgerfest est organisée à Kiel, capitale du Schleswig-Holstein, dans l’extrême nord du pays. Avec une cérémonie en l’église Saint-Nicolasainsi qu’à la Sparkassen-Arena. La journée se termine avec une grande soirée. Plus de 500 000 invités sont attendus durant les deux jours (2 et 3 octobre).... L’année prochaine, ce sera à Postdam, dans le Brandbourg.

Depuis 1997, ce même jour, les musulmans d’Allemagne proposent aussi l’opération « mosquée ouverte ». Leur souci est de s’affirmer comme partie intégrante de la société allemande.

 
all.png