Articles dans Indépendance
6 décembre : fête nationale de la Finlande
 

Ce jour de fête en Finlande célèbre l'émancipation du pays. Le 6 décembre 1917, à la faveur de la révolution russe, les Finlandais se libéraient de la tutelle de l'empire des tsars. Pour la première fois de son histoire, la Finlande devenait un État.

Ce soir, avant de s'installer devant son poste de télévision pour assister en direct à la soirée de gala donné par le président de la république, chaque famille va déposer deux bougies sur le rebord de sa fenêtre.

À Helsinki, le défilé étudiant traditionnel se terminera à la place du Sénat dans le centre d' Helsinki.  De nombreux chœurs d'église interpréteront l'hymne national, Finlandia, composé par  Jean Sibelius.

Après avoir été suédoise pendant six siècles, jusqu'en 1809, puis Grand-Duché russe jusqu'en 1917, la Finlande n'a acquis son indépendance qu'à la fin de la Première Guerre mondiale, après la chute de l'empire tsariste russe. La future URSS a reconnu son indépendance en 1918.

 
finland.jpg
29 novembre : fête de l'unité au Vanuatu
 

À Port-Vila, capitale du Vanuatu, des délégations de tous les peuples de l'archipel viennent se produisent pour des spectacles de danse en costume traditionnels. Pour ce jour de l'Unité nationale, des compétitions sportives sont également organisés. Il est aussi demandé aux représentants des différentes églises des prières pour maintenir la bonne entente dans un pays où l'on parle pas moins d'une bonne centaine de langues, réparties sur 83 îles. Il y a 41 ans, le 29 novembre 1977, de violents affrontements intercommunautaires avaient fait de nombreux mort. Les festivités organisées aujourd'hui ont pour but d'exorciser ce mauvais souvenir. 

 
vanuatu.jpg
18 novembre : le Maroc célèbre son indépendance
 

En fait, la date de cette fête nationale correspond au retour triomphal du sultan Sidi Mohamed ben Youssef, le 16 novembre 1955 et à sa proclamation de l’indépendance, deux jour plus tard. Les Français l’avaient déposé en 1953 et exilé à Madagascar. Face au mécontentement de la population, Paris l’avait autorisé à revenir et rétabli dans ses droits. L’indépendance du Maroc ne sera cependant accepté par la France et internationalement reconnue qu’en 1956, le 2 mars. L’année suivante, le sultan prendra le titre de roi sous le nom de Mohamed V.

 
M5.jpg