22 février : le festival d'Abou Simbel

 

Ce matin à l'aube, le soleil va pénétrer jusqu'au fond du temple d'Abou Simbel, éclairant la statue de Ramsès II. Ce phénomène ne dure que 24 minutes et ne se produit que deux fois par an : le 22 octobre et le 22 février. Au fil des ans, il est devenu une attraction touristique majeure, accompagnée de spectacles et différentes manifestations désignés sous l'appellation de Festival d'Abou Simbel. 

Le festival d’Abou Simbel célèbre la précision et l’égoïsme architectural de Ramsès II, qui a soigneusement orienté son temple à Abou Simbel de sorte que le sanctuaire intérieur s’éclaire deux fois par an - une fois pour l’anniversaire de son ascension sur le trône et une autre le jour de son anniversaire. 

Symboliquement, le soleil illumine trois des quatre statues. Seule la statue de Ptah, le dieu des ténèbres, subsiste dans les ténèbres.

Au début des années 1960, l'ensemble du complexe de temples a été déplacé sur les hauteurs lorsque le barrage d'Assouan a engendré le lac Nasser et l'inondation de la région. Les deux temples ont été démantelés et élevés sur une hauteur de plus de 60 mètres sur la falaise de grès où ils ont été réassemblés, dans le même rapport l'un avec l'autre et avec le soleil, et recouverts d'une montagne artificielle. Avant que les temples ne soient déplacés, le phénomène se produisait les 21 février et 21 octobre.

 
abusimbel.jpg