Articles avec le tag Allemagne
22 janvier : un nouveau traité franco-allemand
 

Emmanuel Macron et Angela Merkel signent un traité de coopération et d'intégration franco-allemand à Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Ce "traité d'Aix-la-Chapelle" s’appuiera sur le socle du traité de l’Elysée de 1963 "pour viser un nouvel objectif de convergence accrue entre la France et l’Allemagne et préparer les deux pays aux défis auxquels ils sont confrontés".

La date choisie est l’anniversaire du traité de l’Élysée, signé le 22 janvier 1963, par le général de Gaulle et le chancelier Adenauer, un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République Fédérale d’Allemagne. Depuis, une journée franco-allemande est organisée dans les établissements scolaires des deux pays. 

Le nouveau texte adopte «une clause de défense mutuelle qui reconnaît qu’une agression, une menace portée sur l’un des deux pays sera vue comme une agression, une menace par l’autre pays qui mettra tout en œuvre pour aider son partenaire». «Très concrètement, cela peut arriver dans le cas d’une attaque terroriste où il faut déployer un certain nombre de moyens d’assistance, de recherche, de renseignements communs pour aider l’autre pays», indique-t-on à l’Elysée. Une telle «clause de solidarité» n’est pas nouvelle, elle s’inspire de ce qui existe déjà dans les traités de l’Otan et de l’UE.

En matière économique, le nouveau traité crée un Conseil franco-allemand d’experts économiques (purement consultatif) composé de dix experts indépendants… pas de quoi soulever passions nationaliste dans les deux pays. Cela n’a pas empêcher les formations populistes de diffuser les informations les plus extravagantes sur le traité d’Aix-la-Chapelle. Les relations franco-allemandes restent très passionnelles dans certains milieux.

À propos des relations franco-allemandes, lire : CES ALLEMANDS QUI FONT LA FRANCE, Trois siècles d’immigration allemande en France, par Christine Ramel et Bruno Teissier


 
all.png
Les Allemands célèbrent leurs victimes des guerres
 

Le Jour du souvenir (Volkstrauertag) est célébré deux dimanches avant le premier jour de l’Avent. Il commémore les membres des forces armées et les civils morts dans les conflits armés, y compris les victimes de la répression violente. Il a été observé pour la première fois sous sa forme moderne en 1952. Cette année, anniversaire de la fin de la Grande Guerre, Emmanuel Macron est invité à s’exprimer au Bundestag, car ce 18 novembre 2018 célèbre aussi la réconciliation, l’entente et la paix en Europe.

 
all.jpg