Articles dans Suède
3 mars : une performance sportive et patriotique suèdoise
 

Ce matin à 7h45, pour la 95e fois 15000 skieurs vont s’élancer en 10 vagues successives pour 90 km d’une course de fond. La plus ancienne, mais aussi la plus difficile au monde. Plusieurs dizaines de nations sont représentées au départ ; à l’origine cette épreuve a été créée comme un événement propre à la Suède, l’équivalent d’une fête nationale dans un pays qui en a été longtemps dépouvu. Sa création, en 1922, se congugait avec la célébration du 400e anniversaire de la libération de la Suède par Gustav Eriksson, de la nobe famille des Vasa. L’histoire, un peu empreinte de légende, raconte que ce jeune noble parcourrait le pays pendant l’hiver 1521 pour tenter de provoquer un soulèvement du peuple suédois contre le joug danois. Partout on l’écoutait avec sympathie, mais jamais persone ne bougeait. On dit qu’il prononça son dernier discours à Mora. Découragé par la passivité de son auditoire, il s’est enfui seul à ski en direction de la Norvège. Parvenu à Sälen, il entendit les cris de paysans de Mora qui s’étaient finalement décidés à le rejoindra. Ensemble, ils délivreront le pays (voir 6 juin). La Vasaloppet (« la course de Vasa ») reprend l’itinéraire de celui qui deviendra roi de Suède.

 
vasa.jpg
13 décembre : Lucie célèbre le retour de la lumière
 

La Sainte-Lucie est l’une des deux célébrations majeures des Suédois, avec la Saint-Jean, le 24 juin. Dans chaque maison ce matin, les filles vont réveiller leurs parents en leur apportant du café et des brioches au safran, les lussekatterou saffran büllar. Ainsi le veut la tradition. Puis elles vont se préparer à une longue procession, vêtues d’une robe blanche et d’une ceinture rouge et la tête ceinte d’une guirlande. Des garçons également vêtus de blanc et coiffés d’un chapeau en forme de cône (stjargossar) les accompagnent. En tête du défilé, sainte Lucie, habillée elle aussi de blanc et de rouge, une couronne de bougies sur la tête. Le groupe va traverser une partie de la ville en distribuant des gâteaux au safran et au gingembre sur leur chemin, tout en chantant ou en récitant des poèmes. À l’origine, la plus jolie fille du village était élue pour tenir ce rôle. De nos jours, c’est chaque ville ou village, chaque école qui élit sa sainte Lucie, des concours sont même organisés au niveau régional puis national. Les journaux locaux publient les photos des prétendantes et demandent à leurs lecteurs de voter. La Miss Suède, couronnée le 13 décembre, est en fait une sainte... ! 

 
lucie.jpg