25 février : deux jours de fête au Koweït

 

C’est la fête nationale du Koweït. La date correspond à l’anniversaire de l’accession au trône d’Abdullah Al-Sabah (1895-1965), le 25 février 1950. Comme le Qatar, le Koweït a choisi de glorifier sa dynastie plutôt que son indépendance obtenue le 19 juin 1961, mettant fin à un protectorat britannique qui durait depuis 1899. Les Al-Sabah règnent sur le pays depuis le XVIIIe siècle. L’émir actuel, Jaber IV, est l’un des 1200 membres de cette famille tentaculaire qui forme, comme dans les autres monarchies du Golfe, une véritable aristocratie. Toutefois, elle doit ici partager le pouvoir avec un parlement élu par les quelques 400 000 citoyens, y compris les femmes, électrices depuis 2005 seulement.

Demain, le Koweït célèbrera sa libération, prolongeant les réjouissances d’une seconde journée fériée. Il y a 28 ans, les troupes alliées entraient dans la capitale et en chassaient celles de Saddam Hussein qui occupaient l’émirat depuis le 2 août 1990.