Articles dans Australie
3 juin : la journée de Mabo
 

L’Australie n’était pas inhabitée avant l’arrivée des Européens. Cette évidence historique n’a été reconnue qu’en... 1992, un 3 juin, par la Cour suprême. Jusque-là, prévalait la notion de « terra nullius », d’une terre qui n’appartenait à personne. Cette révolution juridique est le fruit de 10 ans de combats d’un Aborigène de l’île de Murray, dans le détroit de Torres, un certain Eddie Mabo.

Cette « Journée de Mabo » est fériée dans la région du détroit de Torres, pas encore dans toute l’Australie où l'on a encore du mal admettre la réalité historique. 

 
Mado2.png
26 mai : National Sorry Day en Australie
 

Le peuple aborigène a attendu ce jour pendant des décennies. Cette Journée nationale du pardon est un peu leur revanche sur l’histoire. L’art étant pour les Aborigènes un élément clef de la culture et de la vie, il est au centre de toutes les manifestations du jour à travers des chants, des danses, et surtout une peinture qui raconte tout à la fois la création du monde, l’histoire des ancêtres, le lien spirituel des Hommes avec la terre. Derrière cette image idyllique d’un pays réconcilié, il y a une tragédie, dénoncée officiellement, en 2008 devant le Parlement par Kevin Rudd, Premier ministre qui présenta ses excuses aux Aborigènes pour les injustices et les mauvais traitements subis depuis deux siècles et, plus précisément, pour la « génération volée », ces enfants  enlevés de force à leurs parents et confiés à des institutions ou des familles blanches (environ 100 000 enfants jusque dans les années 1970). Si ces excuses n’ont pas été accompagnées d’indemnisation, le gouvernement a toutefois promis d’aider les Aborigènes, très affectés par le chômage, l’alcoolisme et dont l’espérance de vie reste inférieure de 17 ans à celle d’un Australien non-autochtone. 

Les chose bougent, il ya deux semaines, a été tenu un verdict historique. La Haute Cour de justice d’Australie a pour la première fois statué sur l’indemnisation des Aborigènes spoliés, mettant un terme à une affaire entamée en 1999. Dans sa décision délivrée le 13 mars 2019, elle assure que les Aborigènes spoliés de leurs terres seront désormais indemnisés pour « perte et souffrance culturelles ». Dans le cas présent, le Territoire du Nord se voit obligé de payer 2,5 millions de dollars australiens (1,6 million d’euros) aux communautés plaignantes.


 
sorry.jpg
31 décembre : festivités de la Saint-Sylvestre
 

Les premiers à quitter 2018 seront les Néo-Zélandais et les Australiens, précédés de peu par les archipels du Pacifique Sud. Pour l'occasion, Sydney organise un gigantesque feu d'artifice (plus de 80 000 fusées), tiré depuis le Harbour bridge. Ce spectacle attire plus un million de personnes et est visible à 15 km à la ronde. Simultanément, des bateaux illuminés paradent dans le port. La fête se poursuit en plein air (on est dans l'hémisphère sud, donc en été) et dure toute la nuit.

 
australie.jpg