Articles dans 1972
27 janvier : retour au cauchemar irlandais ? Le souvenir du Bloody Sunday
 

Ce dimanche, à Derry, en Irlande du Nord, on commémore les 14 morts tués par l’armée britannique alors qu’il défilaient pacifiquement, le 30 janvier 1972. Le souvenir d’un passé révolu ? L’explosion d’une voiture piégée, le 19 janvier dernier, à Londonderry, attribué l’attaque à un groupe républicain dissident, est le signe que tout peut reprendre en cas de remise en cause le l’accord de 1998 entre entre républicains nationalistes (les catholiques) et loyalistes unionistes (les protestants). En cas de Brexit, l’accord de 1998 (dit du Vendredi Saint) sera caduc et la province peut à nouveau s’embraser.

Ces dernières années, la marche annuelle dans le quartier catholique de Londonderry (Irlande du Nord) attirait moins de monde qu’autrefois. Non que le souvenir s’estompe des 14 manifestants pour les droits civiques, des adolescents pour la plupart, tués par les Britanniques. Mais, Londres a fini par accepter une enquête, dont le rapport a conclue à l’entière responsabilité des soldats anglais. Ce qui a poussé le Premier ministre David Cameron, en 2010, à présenter des excuses et offrir une indemnisations aux familles... 38 ans après le drame.

En cas de Brexit dur sans négociation avec Bruxelles, le cauchemar du conflit nord-irlandais qui a fait tant de morts, pourrait bien revenir. À moins ce ce ne soit ce spectre, principalement, qui fasse définitivement capoter le Brexit ?

Autre commémoration, une minute de silence sera observée mercredi à 16 heures devant le monument dédié au Bloody Sunday.

 
irl.jpg